Axe 1 : Technologies et enseignement/apprentissage des langues

Cet axe de recherche se consacre à l’étude des processus d’intégration et d’exploitation des technologies dans l’enseignement et l’apprentissage des langues. Plus précisément, en nous inspirant des courants de pensée poststructuralistes, nous proposons d’examiner les rapports qui unissent langue, culture et société et leur influence sur l’appropriation et l’utilisation des TIC par les apprenants et les enseignants de langues.

Recherche en cours

  • 2015-2016 - Ministère de l’Éducation de l’Ontario (150 000 $) (co-chercheur). Former les enseignants à la différenciation pédagogique à l’aide des technologies pour développer la littératie et la numératie chez des élèves de 9e année scolarisés dans les écoles de langue française de l’Ontario (étude pilote).
    Membres : Carole Fleuret, David Guillemette

  • 2015 -  Conception d’un dispositif de formation en ligne permettant aux enseignants de langues, d’une part, de développer de l'adaptabilité et de la créativité et, d’autre part, de tirer partie de la complexité et de l'ambiguïté engendrées par l'intégration des TIC dans l’enseignement
    Membre : Gene Vasilopoulos

  • 2014 - Élaboration d’un cadre conceptuel et méthodologique permettant de rendre compte de la complexité et de la créativité des relations qui affectent la formation des maîtres et l’intégration des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) dans l’enseignement des langues, et ce, en prenant appui sur l’ontologie de Gilles Deleuze et de Félix Guattari (1987) (chercheur principal)
  • 2014 - Becoming an Online Second Language Teacher Educator: A Deleuze and Guattari Inspired Experimentation (co-chercheur principal)
    Membre : Stéphanie Arnott

Axe 2 : Le FLS dans les écoles canadiennes

Cet axe se concentre sur les perspectives et les expériences des intervenants dans chacun des types de programmes d’enseignement du FLS offerts dans les écoles canadiennes K-12 (c.-à-d. les programmes de base, intensif, enrichi, et d’immersion) dans le but d’améliorer la programmation FLS au Canada. Prenant appui sur les concepts de la pensée complexe et de la rhizo-pensée, notre recherche vise particulièrement à mettre en lumière l’expérience des étudiants, des enseignants, des directeurs, des parents et des autres membres de la communauté alors qu’ils s’engagent à apprendre le français dans ce milieu. Ainsi, drawing pedagogical, theoretical and micro-policy implications from our stakeholder data constitue une de nos priorités.

Recherche(s) en cours

Nos recherches en cours comprennent un important projet qui se concentre sur l’exploration des profils motivationnels des adolescents qui apprennent le français comme langue seconde (FLS), et plus particulièrement ceux qui sont inscrits dans le programme de français de base et qui hésitent à continuer leurs études en FLS une fois qu’il ne sera plus obligatoire de le faire (Professeure Stephanie Arnott). D’autres projets centrés sur le FLS comprennent l’analyse de school-based instructional leadership practices of principals that target FSL teachers (Profs. Stephanie Arnott & Peter Milley; Amanda Cloutier) et l’utilisation d’outils conçus pour faciliter l’application du nouveau curriculum Langues internationales dans les écoles francophones de l’Ontario (Lesya Granger).

  • 2016 - Recherche en cours sur les pratiques de leadership éducationnel des directeurs visant les enseignants du FLS à l’école  (co-chercheure).
    Membre : Peter Milley

  • 2014-2016 (PFDR) (16 000 $) (chercheur principal)
    Cette recherche se concentre sur l’exploration des profils motivationnels des adolescents qui apprennent le français comme langue seconde (FLS), et plus particulièrement ceux qui sont inscrits dans le programme-cadre de français et qui songent à ne pas continuer leurs études en FLS une fois qu’il ne sera plus obligatoire de le faire.
    Membre : Stephanie Arnott

Axe 3 : L'équité en anglais langue seconde

Nos recherches se concentrent sur l’étude critique et post-structuraliste des liens entre la citoyenneté et l’acquisition des langues secondes en contexte d’immigration et de diaspora des réfugiés. Plus particulièrement, nous suggérons de considérer les effets de la mondialisation sur des questions liées à l’intégration des nouveaux arrivants et des autres groupes minoritaires dans les systèmes d’éducation canadiens.

Recherche(s) en cours

Recherche(s) en cours :

Chaque été, la Faculté d’éducation reçoit une importante cohorte d’enseignants chinois du primaire et du secondaire en l’anglais comme langue étrangère qui participent à des activités culturelles et qui suivent une formation en langue et assistent à des ateliers de développement professionnel sur les méthodologies d’éducation des langues secondes.

Nous collaborons avec l’ambassade chinoise, le conseil chinois des bourses, d’autres facultés de l’Université d’Ottawa ainsi que des arrondissements scolaires locaux en ce qui concerne l’offre du programme et l’emploi de membres de la faculté et d’étudiants (aux études supérieures ou non) comme instructeurs et facilitateurs.

Le projet de recherche en cours associé à ce projet est mené en partenariat avec plusieurs universités chinoises, particulièrement avec Beijing Language and Culture University. Son but est d’examiner les expériences de ce groupe d’enseignants alors qu’ils participent au programme et adaptent leurs méthodologies d’éducation des langues secondes à leur propre contexte professionnel.

Notre équipe de recherche comprend des membres de la faculté et des étudiants aux études supérieures qui se sont impliqués dans la prestation du programme. Nous sommes actuellement en train de mener une analyse initiale d’une quantité importante de données multimédias recueillies sous la forme de devoirs, de publications de blogue, d’entrées de journaux, d’entrevues semi-structurées et de groupes de discussions. Notre analyse emprunte une approche socioconstructiviste critique. Nous planifions contribuer à la littérature antiraciste et de décolonisation en relation avec les défis associés à l’expansion et à la croissance de l’anglais comme langue internationale.

Axe 4 : Contextes plurilingues, interculturalité et français langue de scolarisation

Cet axe de recherche explore l’appropriation du français écrit – langue de scolarisation. Cette exploration vise à légitimer les répertoires langagiers des élèves et souhaite documenter leur apport dans ce processus d’acquisition au sein de l’environnement scolaire. Nos recherches portent sur l’étude des composantes sociocognitives et culturelles en jeu dans l’appropriation de l’écrit en langue seconde. Pour ce faire, nous avons recours à la résolution de problème orthographique (orthographes approchées). Pour favoriser l’interculturalité et l’apprentissage des objets langagiers, nous avons recours à la littérature de jeunesse.

Recherche(s) en cours

  • 2016-2019  CRSH 191561$ (chercheure principale). Pour une didactique interculturelle renouvelée du français langue seconde et vers une meilleure réussite scolaire des élèves allophones : une comparaison intersite France-Canada
    Membre : Nathalie Auger

  • 2015-2016 Ministère de l’Éducation de l’Ontario (150 000$) (chercheure principale). Former les enseignants à la différenciation pédagogique à l’aide des technologies pour développer la littératie et la numératie chez des élèves de 9e année scolarisés dans les écoles de langue française de l’Ontario (étude pilote).
    Membres : Francis Bangou ; David Guillemette

  • 2014-2016 CODE (165 000$) (co-chercheure principale). Les effets d'un programme d'été de littératie sur le développement langagier d'élèves ayant des défis en lecture: une perspective longitudinale.
    Membre : Francis Bangou

Axe 5 : Formation des enseignants de français langue seconde

Cet axe de recherche se consacre à la formation des futurs enseignants de FLS au Canada (français de base, français intensif, français enrichi ou immersion française) et porte, plus précisément, sur l'expérience des stagiaires de FLS au sein des programmes de formation et des enseignants nouvellement diplômés. Nous avons un intérêt particulier pour les futurs enseignants qui n'ont pas le français comme langue première. En nous inspirant, entre autres, des travaux en lien avec le Cadre européen commun de référence, nous souhaitons documenter le développement et le maintien des connaissances linguistiques et culturelles inhérentes au français chez les futurs enseignants qui vivent eux-mêmes un rapport de langue seconde avec le français. Pour ce faire,  nous explorerons, d’une part, l’influence potentielle des outils dont ils disposent et, d’autre part, le rôle que peuvent aussi jouer leurs antécédents langagiers et leurs besoins langagiers.

Recherches en cours

  1. le premier projet porte sur la participation de parents anglophones à la vie scolaire des élèves d'immersion française.
  2. le second projet est fait en collaboration avec la professeure Stephanie Arnott et porte sur l’intégration d’un outil du Cadre européen commun de référence, soit une version adaptée du Portfolio canadien des langues,  dans un programme de formation des enseignants de français langue seconde.
  3. le troisième projet vise à cerner les besoins des enseignants d’immersion française sur le plan du développement professionnel en arts visuels et est fait en collaboration avec le professeur Bernard Andrews.
  4. le quatrième projet fait en collaboration avec Lena Michel (étudiante-chercheuse invitée) a pour but d’amener des enseignants et des conseillers pédagogiques, qui ont travaillé ou travaillent actuellement dans le domaine de l’immersion française, à réfléchir sur le concept qu’est l’enseignement immersif au Canada.
  • 2016 - Perspectives d’enseignants et de conseillers pédagogiques, qui ont travaillé ou travaillent actuellement dans le domaine de l’immersion française sur le concept qu’est l’enseignement immersif au Canada.
    Membre : Lena Michel

  • 2014 -  Comité de la recherche de la Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa (8355$) (co-chercheure).  Intégration d’une version adaptée du Portfolio canadien des langues, un outil du Cadre européen commun de référence, dans un programme de formation des enseignants de français langue seconde.
    Membre : Stephanie Arnott

  • 2013 – (10 000$ / Comité de l’éducation par les arts de l’Université d’Ottawa et 2 000$/ Faculté d’éducation de l’Université d’Ottawa) (co-chercheure)  Les besoins des enseignants d’immersion française sur le plan du développement professionnel en arts visuels.
    Membre : Bernard Andrews

  • 2012- La participation de parents anglophones à la vie scolaire des élèves d'immersion française.
    Membres :