Collaboratrices et collaborateurs

Lena Michel

Lena Michel

Je suis une étudiante chercheuse invitée à l´Université d´Ottawa et aussi étudiante à la maîtrise à l´Université Friedrich-Schiller à Iéna (Allemagne). Je fais de la recherche dans le domaine de l´enseignement immersif et je suis intéressée par la perspective des enseignants qui œuvrent en immersion française. Je m’intéresse aussi aux méthodes variées d’enseignement et d’apprentissage des langues secondes.

Shelley Wong

Shelley Wong

Shelley Wong détient un B.A. en sociologie de l’université de Californie à Santa Cruz, une M.A. en enseignement de l’anglais langue seconde de UCLA et un doctorat en éducation avec spécialisation en linguistique appliquée du Colombia Teachers College à New York. Elle a commencé sa carrière en enseignement il y a plus de 40 ans dans une école intermédiaire pour filles à Hong Kong, où, en tant que Chinoise-Américaine, elle s’est rendue pour étudier le cantonnais et pour en apprendre sur sa culture d’origine. Maintenant professeure agrégée à l’université George Mason à Fairfax en Virginie, aux États-Unis, Shelley est une membre active du conseil consultatif Mason DREAMers à l’université George Mason et coéditrice de Teachers as Allies : Transformative Practices for Teaching Dreamers and Undocumented Students. New York : Teachers College Press (à paraître).

Avant cela, Shelley Wong a enseigné à l’université Ohio State et l’université du Maryland, College Park. Elle a également été présidente du TESOL International Association, la plus grande association professionnelle en enseignement de l’anglais langue seconde, qui regroupe plus de cent associés aux États-Unis et dans le monde. Shelley a aussi mené des recherches en collaboration avec des enseignants de conseils scolaires des États-Unis dans les états du Maryland, de l’Ohio et de la Virginie, et avec des enseignants en Haïti et en Palestine.

Ses recherches portent sur les le dialogisme, sur les approches socioculturelles de la littératie et du multiculturalisme critique, et sur l’analyse de discours critique. Ses publications comprennent : Dialogic Approaches to TESOL:  Where the Ginkgo Tree Grows, publié par Routledge Taylor & Francis; Ilham Nasser, Lawrence N. Berlin & Shelley Wong (Eds.) Examining Education, Media and Dialogue Under Occupation: the Case of Palestine and Israel avec Ilham Nasser, Lawrence N. Berlin, publié par Multilingual Matters.

Marie-Josée Hamel

Marie-Josée Hamel

Professeure titulaire, Institut des langues officielles et du bilinguisme, Université d’Ottawa

Marie-Josée Hamel est impliquée dans l'enseignement, la recherche et le développement en ALAO (Apprentissage des langues assisté par ordinateur) depuis 1994. Elle a travaillé au Centre for Computational Linguistics de UMIST (University of Manchester Institute of Science and Technology) pendant dix ans, notamment comme co-chercheure sur un projet en ALAO basé sur le TAL (Traitement automatique des langues), subventionné par l'U.E., le projet FreeText. Elle a ensuite occupé un poste de professeure agrégée en linguistique appliquée au département de français de Dalhousie University et tout récemment, un poste à l'ILOB.

Ses intérêts plus théoriques se situent au niveau de la contribution de la théorie linguistique et d'acquisition de la langue seconde en ALAO et plus appliqués, à la réutilisation des outils de TAL et des technologies d'ergonomie informatique à des fins d'ALAO. Mme Hamel est présentement co-chercheure d'un projet de dictionnaire d'ALAO subventionné par le CRSH, le projet « Dire autrement ».

Luis Abanto Rojas

Luis Abanto Rojas

Professeur agrégé, Département des langues et littératures modernes, Université d’Ottawa

Luis Abanto est le Coordonnateur de langue espagnole et le Directeur de premier cycle du Programme d’espagnol. Il se spécialise dans la didactique de l’espagnol comme langue étrangère (ELE) et dans la littérature de l’Amérique latine. Il organise fréquemment des congrès, des conférences et des ateliers destinés aux enseignants d’ELE. Depuis 2013, il est le Président de l’Association américaine des professeurs d’espagnol et portugais – Chapitre Ontario.

Martine Emke

Martine Emke

Martine Emke travaille comme gestionnaire de projet pour une organisation affiliée au ministère des sciences et cultures en Basse-Saxe en Allemagne. Elle est responsable du projet OHN-KursPortal, une plate-forme allemande qui comprend des cours en ligne avec tuteurs, conçus pour aider les étudiants non traditionnels à se préparer aux études universitaires. De plus, Martina a de l’expérience en enseignement de l’anglais comme langue étrangère aux adultes et dans le cadre de programmes de formation professionnelle, et elle a travaillé comme formatrice d’enseignants et conceptrice de matériel pour les projets REV et DOTS du Centre européen pour les langues vivantes du Conseil de l’Europe. En tant que chercheure doctorale à la Open University (Royaume-Uni), elle s’intéresse au développement professionnel informel des enseignants de langues à temps partiel sur Twitter. Ses autres champs d’intérêts comprennent l’utilisation de la formation en ligne ouverte à tous (FLOT) à des fins d’enseignement et d’apprentissage, l’apprentissage en réseau et l’autonomie des apprenants. Martina a publié des articles et présenté à des conférences.

Meike Wernicke

Meike Wernicke

Meike Wernicke est chargée de cours dans le département de didactique des langues et de littératie à l’Université de la Colombie-Britannique où elle donne des cours de deuxième et troisième cycle dans la faculté d’éducation. Elle supervise également le programme de maîtrise en éducation offert en français ainsi que le programme français dans la formation des enseignants à UBC. Ses intérêts de recherche portent sur la formation continue et la construction identitaire des enseignants de langue seconde, les politiques linguistiques et les approches plurilingues de l’enseignement des langues secondes au Canada, ainsi que les perspectives de l’analyse discursive dans la recherche en linguistique appliquée.

Dans sa recherche actuelle, elle mène une étude financée par le ministère afin d'établir comment appuyer les enseignants FLS dans la mise en œuvre du nouveau programme de la C.-B. Elle est également impliquée dans une enquête sur l’usage d’un portfolio langagier professionnel dans le contexte de la formation des enseignants et fait partie d’un comité de la Fédération des enseignants de la C.-B. qui soutient l’intégration des perspectives autochtones dans les programmes de français.

Robert Kohls

Robert Kohls

Chargé de cours, San Francisco State University

Robert Kohls est chargé de cours en TESOL à la San Francisco State University. Ses intérêts de recherche comprennent l’écriture en langue première (L1) et seconde (L2), la formation des enseignants en enseignement de l’écriture, la litératie en L2 des adolescents, et les méthodes de recherche qualitative en linguistique appliquée. Dans le cadre de sa recherche actuelle, il utilise l’ethnographie pour étudier la manière dont les tuteurs et les adolescents de programmes de littératie urbaine conceptualisent les bonnes pratiques d’écriture et la voix de l’auteur pour produire des écrits qui répondent aux exigences du curriculum. Robert a également co-écrit plusieurs chapitres du livre « Adolescent literacies in a multicultural context » (A. Cumming, éditeur), des résumés de projets de recherche dans le centre des langues modernes du « The Journal of Language Teaching », et des articles dans le « Contact Magazine » (TESL Ontario) et dans « English in Texas ». Enfin, il a écrit un chapitre intitulé Understanding L2 writers at-risk: A socio-cultural perspective dans Lantolf, Poehner et Swain (Eds.), Routledge handbook of sociocultural theory and second language learning and teaching.

Publications

Kohls, R. (2018). "Understanding L2 writers at-risk: A socio-cultural perspective" In J. Lantolf, M. Poehner, & M. Swain (Eds.). Routledge handbook of sociocultural theory and second language learning and teaching. New York: Routledge. Manuscript in preparation.

Kohls, R. & Shade Wilson, J. (2013). Research in the Centre for Education in Language and Literacy (CERLL) at the Ontario Institute for Studies in Education of the University of Toronto (OISE/UT). Journal of Language Teaching, 46 (4), pp 560-563.

Kohls, R. (2013). Distinctive, identifiable, or original? Defining, assessing, and raising awareness about a writer’s voice. Contact, 39 (2), pp. 59-69. 

Kohls, R., Shade Wilson, J., & Stagg-Peterson, S. (2012). “A human activity that’s important”: Peer and author written feedback in an electronic literary salon. English in Texas, 42 (1), pp 42-47. Al-Alawi, M. & Kohls, R. (2012). “Writing practices and achievement.” In A. Cumming, (Ed.) Adolescent literacies in a multicultural context (pp. 74-86). London: Routledge.

Kohls, R. (2012). “K-9: A creative student pursuing a vocational education.” In A. Cumming, (Ed.) Adolescent literacies in a multicultural context (pp. 173-182). London: Routledge.

Kohls, R. & Shade Wilson, J. (2012). “Tutoring adolescents in literacy: A thematic analysis of published research.” In A. Cumming (Ed.) Adolescent literacies in a multicultural context
(pp. 23-35). London: Routledge.

Kim, Y-H, Kohls, R., & Chun, C.W. (2009). Research in the Modern Language Centre at the Ontario Institute for Studies in Education of the University of Toronto (OISE/UT). Journal of Language Teaching, 42 (4), pp 525-529.

Leng, J. & Kohls, R. (1999). Editing strategies for the translation classroom. Chronicle of the American Translation Association, November/December, pp. 52-56.

Fatima Pirbhai-Illich

Fatima Pirbhai-Illich

Professeure agrégée, Université de Regina

Fatima est professeure agrégée à l’université de Regina où elle enseigne dans le domaine des langues et de la littératie. Fatima détient un baccalauréat en sociologie de l’université Concordia à Montréal, une MA en linguistique (de l’université de Surrey au Royaume-Uni) Elle a terminé ses études doctorales à l’université de Colombie-Britannique. Sa recherche s’est intéressée aux résultats scolaires et aux voies empruntées par les étudiants qui sont en situation de minorisation ethnique et linguistique. Actuellement, Fatima examine dans ses recherches les modèles systémiques relativement aux injustices et aux inégalités des étudiants minorisés et comment ces dernières empêchent et freinent leurs habiletés littéraciques et leurs résultats scolaires.

Monica Waterhouse

Professeure adjointe, Département de langues, linguistique et traduction de l’Université Laval

Monica Waterhouse est professeure adjointe au Département de langues, linguistique et traduction de l’Université Laval où elle enseigne des cours de pédagogie de l’anglais langue seconde, de didactique des langues et des cultures et de méthodologie de recherche.  Elle a 15 ans d’expérience d’enseignement en anglais langue seconde, auprès d’enfants francophones du Nouveau-Brunswick, d’adolescents chinois à Pékin et d’adultes immigrants à Ottawa.  Ses intérêts de recherche s’agencent autour de l’enseignement et l’apprentissage de l’anglais, l’enseignement des langues aux adultes immigrants,  la théorie des littératies multiples et la philosophie de Deleuze.  Elle utilise des perspectives critiques et poststructuralistes pour souligner la façon dont le pouvoir et la politique imprègnent les contextes d’apprentissage langagiers des immigrants.

Publications

Waterhouse, M. (forthcoming). Telling stories of violence in adult ESL classrooms: disrupting safe spaces. Special Issue of TESL Canada Journal – Refugees in Canada: ESL for Resilience and Empowerment. Journal website: http://teslcanadajournal.ca/index.php/tesl

Waterhouse, M., & Arnott, S. (2016): Affective disruptions of the immigrant experience:  becomings in official language education in Canada, International Multilingual Research Journal, 10(2), 121-136.  DOI: 10.1080/19313152.2016.1147307. Available at http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/19313152.2016.1147307

Masny, D., & Waterhouse, M. (2016). Capitalism, immigration, language and literacies:  mapping a politicized reading of a policy assemblage. Policy Futures in Education, 4(7), 1005-1019. DOI: 10.1177/1478210316663393. Available at: http://journals.sagepub.com/doi/full/10.1177/1478210316663393

Waterhouse, M. (2015). (Re)instantiating the affective in language and social processes.  Spring 2015 Newsletter of the Language and Social Process SIG, American Educational Research Association. Vol. 36, no 1, pp.10-11. Available at http://www.aera.net/Portals/38/docs/SIGs/SIG58/LSP%20Newsletter%202015%20Final.pdf

Jessica Durepos

Jessica Durepos

Jessica est une ancienne étudiante de l’Université d’Ottawa ayant tout récemment terminée sa maîtrise en Didactique des langues secondes à la Faculté d’éducation à l'automne 2016 et détient un baccalauréat en Didactique des langues secondes (DLS). Le projet de recherche de sa thèse a examiné la construction identitaire des étudiants en première année du RIF à l’Université d’Ottawa.

Ses intérêts de recherche sont axés sur l’expérience étudiante des étudiants du RIF, l’apprentissage et l’enseignement bilingue au Canada ainsi que l’éducation postsecondaire et la rétention étudiante. Pendant plusieurs années, elle a aussi œuvré sur maints projets de recherche qui mettent l’accent sur les apprenants de langues secondes à l’Université d’Ottawa avec les professeurs Jérémie Séror, Marie-Josée Hamel, Sylvie Lamoureux, Douglas Fleming et Françis Bangou. Enseignante de langues secondes à l’Institut des langues officielles et du bilinguisme (ILOB) à l’Université d’Ottawa depuis 2013, elle enseigne dans les programmes intensifs, notamment le English Intensive Program et le West China Professional Development Program en plus d’avoir été la coordonnatrice de l’Université d’été pour les enseignants de FLS en 2015.

Ces derniers temps, elle travaille aussi comme consultante en apprentissage au service d’appui au succès scolaire (SASS) à l’Unité d’appui aux études de l’Université d’Ottawa.

Jérémie Séror

Jérémie Séror

Professeur agrégé, Institut des langues officielles et du bilinguisme, Université d'Ottawa

Jérémie Séror est professeur agrégé à l’Institut des langues officielles et du bilinguisme (ILOB) à l’Université d’Ottawa. Sa recherche se penche sur les dimensions sociales et linguistiques du développement des littératies académiques chez des étudiants plurilingues. Ce travail est motivé par plus de 20 ans d’expérience comme enseignant de langue dans divers contextes, y compris le système scolaire publique, l’enseignement des langues à l’étranger et les cours de langue en contexte universitaire. Ses projets actuels explorent la dynamique et l’impact de programmes d’immersion universitaire, les stratégies et processus d’écriture d’apprenants de langues à l’ère du numérique et le potentiel pédagogique de la capture vidéo écran pour la didactique des langues secondes.

Jérémie Séror est actuellement membre du Centre canadien d’études et de recherche en bilinguisme et aménagement linguistique (CCERBAL) à l’Institut des langues officielles et du bilinguisme et participe aux activités du Groupe de recherche interdisciplinaire en immersion universitaire (GRINU) et du Groupe de recherche interdisciplinaire en langue et technologies (GRILT). Il évolue aussi dans les réseaux de l’Association Canadienne de Linguistique Appliquée (ACLA), du Centre européen pour les langues vivantes (CELV), The Japanese Association for Language Teaching (JALT) et The America Association of Applied Linguistics (AAAL) et est présentement un des deux rédacteurs adjoints de la Revue canadienne des langues vivantes.

Publications

Seror, J. et Lamoureux, S. (sous presse). Regards croisées sur l'immersion au niveau universitaire : perspective étudiantes. Les dossiers des sciences de l'éducation.

Gloria Romero

 

Gloria a un doctorat en éducation des langues secondes de l'Université d'Ottawa. Elle enseigne l'anglais et forme des enseignants de l'anglais depuis 20 ans au Chili. Elle possède une maîtrise en linguistique appliquée (Pontificia Universidad Catolica de Chile) et une maîtrise en éducation des langues secondes (Université d'Ottawa).

Elle s'intéresse à l'enseignement bénévole, l'équité en éducation des langues secondes, les expériences des enseignants novices de langues secondes, l'éducation des langues secondes à l'international, les communautés de pratique, et la mobilisation des connaissances par l'entremise de communautés de pratique en ligne.

Nathalie Auger

Professeure des universités - Université Paul-Valéry Montpellier III (France)

Responsable de l'Équipe Parole et discours : fonctionnement/ dysfonctionnement et appropriation.

Nathalie Auger est Professeur des universités en sciences du langage, linguistique et didactique, à l’Université Paul Valéry - Montpellier III. Elle est chercheure au sein du laboratoire PRAXILING et responsable d’une équipe CNRS sur l’appropriation des langues et du langage. Elle s’occupe d’enseignements dans le cadre de la formation des futurs enseignants de français langue étrangère/langue non maternelle. Elle mène des recherches sur l’interculturel et le plurilinguisme en France, en Europe et au Canada.

Publications

Auger N., Cadet L., (2016), « Que révèlent les parcours et les pratiques des enseignants en classe de français ? Elements de réflexions sur les conflits cognitifs et méthodologiques face aux traditions didactiques », in Pégaz Paquet A. et Cadet L. (dirs),Les langues à l’école, la langue de l’école, coll. Etudes linguistiques-didactique des langues, Artois Presses Université,  pp. 47-66

Auger N., (2015), Violence verbale au travers des classes ZEP : enjeux des langues et des variations, in Auger N., Romain C. Violence verbale et Ecole, coll. Enfance et langages, L’Harmattan, 25 p.

Auger, N., (2015), Tous prêt des boches, Agnès SteuckardtT (Dir.) Entre village et tranchées - L'écriture de Poilus ordinaires, pp 143-155, ISBN 978-2-916942-46-9.

Auger, N., Schnitzer K., (2015) MALEDIVE: eine Lernplattform für Lehrende vielsprachiger Klassen in Les approches plurielles des langues et des cultures /Plurale Ansätze zu Sprachen und Kulturen Gli approcci plurali alle lingue e alle culture, Babylonia 02/15 | babylonia.ch, pp.25-30.

Auger N., et Matheu N. (2016) Du gitan au français : d’une langue hors-norme à une langue normée ? Signes, Discours et Sociétés. Récupéré en ligne à http://www.revue-signes.info/document.php?id=4721

Prasad, G. et Auger, N. (2015). « Mais est-ce que ça existe une personne monolingue ? » Plurilinguisme des élèves au Canada et en France, pratiques artistiques et langagières et apprentissage du français. Carnets d’Ateliers de Sociolinguistique. p. 20

Jérémi Sauvage

Jérémi Sauvage

Maître de Conférences, Université Paul-Valéry Montpellier III (France)

Jérémi Sauvage est Maître de Conférences habilité à diriger les recherches à l’université Paul-Valéry – Montpellier III. Il est enseigne au département Sciences du langage et est membre du laboratoire CNRS PRAXILING (UMR 5267).

Spécialiste d’acquisition et de didactique des langues, il s’intéresse particulièrement au développement phonético-phonologique chez l’enfant et à l’enseignement-apprentissage de la phonétique du français langue non maternelle.

Publications

Sauvage, J. (2015). L’Acquisition du langage. Un système complexe. Louvain-la-Neuve : Academia, coll. « Sciences du langage : carrefour et points de vue », 242 p.

Danko, M., Sauvage, J. Hirsch, F. (2015). La perception phonémique en français des apprenants polonophones. In   L’Information Grammaticale n°146, 32-38.

Sauvage J. et Guiraud, F. Acquisition d’une récursivité syntaxique en français langue seconde : Exemple du pronom relatif. In Carnets d’Atelier Sociolinguistiques n° 10, 103-116.

Cécile Sabatier

Professeure agrégée - Faculty of Education Simon Fraser

Ses intérêts de recherche actuels se concentrent sur la documentation et l’analyse de pratiques en salle de classe, ainsi que sur les identités linguistiques et professionnelles des enseignants et des futurs enseignants du français comme autre langue officielle du Canada dans des environnements plurilingues et multiculturels de la Colombie-Britannique.

Publications

Sabatier, C., Moore, D. & Sinclair, N (in press, 2016). Interactions et films de classe pour réfléchir la formation à l’enseignement des Mathématiques en Français langue seconde. Décrire pour mieux former ? Les cahiers de l’ACEDLE. Recherches en didactique des langues.

Moore, D. & Sabatier, C. (in press, 2016). An ethnography of emergent writing and multilingual literacy in French immersion in multicultural classes in Canada. Les Carnets de Sociolinguistique Volume 2.

Sabatier, C. (2015). Africains et Francophones à Vancouver: Jeux de langues et voix/es identitaires. Relais 2, 29-43.

Moore, D. & Sabatier, C. (2014, published in 2015). Les approches plurielles et les livres plurilingues. De nouvelles ouvertures pour l’entrée dans l’écrit et pour favoriser le lien famille-école en milieu multilingue et multiculturel. Nouveaux Cahiers de la Recherche en Éducation, Vol 17 (2), 32-65. [on line: http://id.erudit.org/iderugit/1030887ar]

Joël Thibeault

Les recherches de Joël Thibeault ont trait à l’enseignement et à l'apprentissage de la grammaire du français en contexte plurilingue et minoritaire, et aux enjeux sociolinguistiques qui les sous-tendent.

Ses travaux portent également sur le potentiel didactique que revêt la littérature de jeunesse pour l'enseignement des conventions linguistiques et la didactique du plurilinguisme.

Brigitte Murray

Brigitte Murray

Brigitte Murray est titulaire d’une maîtrise en éducation (M. A.) de l’Université d’Ottawa. Elle est professeure de français et chercheure à temps partiel à l’Université d’Ottawa. Ses champs d’intérêt sont la littératie, la didactique des langues, le français écrit en langue première et en langue seconde, le processus d’écriture et le rapport à l’écrit. Elle s’intéresse également à l’histoire de l’éducation ainsi qu’à la francophonie. Tout en préparant son projet doctoral, qui alliera ses domaines de prédilection, soit l’éducation et la francophonie, elle suit une formation en études des francophonies à l’Université d’Ottawa.

Publications

Murray, B. (2016). Le rapport à l’écrit en français et en anglais d’étudiants francophones universitaires issus d’un milieu francophone minoritaire. Thèse de maîtrise. Université d’Ottawa. Récupéré en ligne : https://www.ruor.uottawa.ca/bitstream/10393/35004/1/Murray%20_Brigitte_2016_these.pdf

Valeriia Zviahintseva

Valeriia Zviahintseva

Valeriia détient une maîtrise ès arts en éducation de l’Institut pédagogique d’État des langues étrangères en Ukraine. Elle a récemment complété son programme de M.Ed de l’Université d’Ottawa. Ayant plus de 7 ans d’expérience comme enseignante de français langue seconde, elle a également travaillé dans le domaine des finances et de la technologie comme responsable de la formation et du développement de sociétés internationales, telles qu’OTP Bank Group, Société Générale S.A., Nestlé S.A. Ses domaines de recherche englobent la formation des compétences linguistiques et socioculturelles, et l’intégration des technologies de l’information et de la communication dans l’enseignement des langues secondes.